stephanelegrandstephanelegrandstephanelegrand

Ce projet s’applique avant tout à définir les couleurs essentielles du paysage en s’appuyant sur les couleurs dites mémorielles. Dans la composition, le travail de superposition nous montre à voir deux lectures distinctes de ce paysage, une démarche qui permet de préserver la spontanéité et l’instantanéité du trait originel. Les fragments de couleurs et de matières prennent la forme de points chromatiques et portent, de façon subjective, les nuances du paysage observé a posteriori. Ces couleurs mémorielles traduisent le ressenti, les émotions et convoquent également les souvenirs de chacun.

 

stephanelegrandstephanelegrandstephanelegrandstephanelegrand
stephanelegrandstephanelegrandstephanelegrandstephanelegrand



haut